Franchir le cap ! 
 
Un autre message ? Cliquez sur une icône ci-dessous, en fonction de votre humeur...
Messages de soutien Messages d'insultes Créations artistiques Je t'aime pas, mais je sais écrire
 S'abonner au flux RSS
Facebook Google +
Premier Précédent (8 / 102) Suivant Dernier

 

Je me pose pas mal de questions...

Pollen - Mercredi 20 janvier 2010
Le cheval, le cheval ...

Personnellement ça ne me choque pas que des gens puissent manger du cheval.
Après tout, c'est comestible, ça nous apporte le fer dont nous avons besoin, et ça
diversifie également nos repas souvent peu équilibrés.

Ca ne me choque pas non plus que des gens soient choqués que l'on puisse manger
du cheval.  Je comprends les raisons justifiées par les débats végétariens qui
défendent les animaux, qui semblent plus vivants que les légumes et les fruits.

Mais ce qui me choque, enfin, ce que je ne saisi pas, c'est ce que je lis quand je
décèle une certaine "discrimination" entre les animaux.

J'entends par là qu'en France, on s'affolle quand il s'agit de manger du cheval,
mais il y a très peu de fervents défenseurs de la vache par exemple.

J'ai même lu "le cheval est un animal noble", ce qui sous-entend que les autres
ne le sont sans doute pas.

C'est avant tout une histoire de culture.

L'autre jour je parlais avec une chinoise de ma promo, qui me disait qu'elle mangeait
du scorpion, du serpent, pourquoi pas ?

A la Préhistoire, on ne se posait pas la question de l'éthique, on chassait 
ce que l'on trouvait. On ne vit plus à cette époque, certes, néanmoins, si 
l'on avance l'argument anti-hyppophage que l'on peut comparer à l'antropophagie, 
j'avancerai le point suivant :

dans l'instinct de pérénité et de survie ( qui est toujours d'actualité, puisque 
notre espèce est menacée de disparaitre un jour), nous, êtres humains, sommes 
conscients que la solidarité entre êtres d'une même espèce permet de s'adpater 
et trouver des solutions.

Comment voyager dans l'espace si l'on ne s'associe pas avec la recherches et les
personnes qui y contribuent ? De plus, pour la survie de l'espèce et sa propre
survie, bête et égoïste comme elle peut être, notre subconscient nous fait
comprendre que notre survie contribue à cette pérénité.

Certains disent que le cheval est notre ami.

Je me pose pas mal de questions sur cette thèse.
Là également, je trouve que ce n'est pas tout à fait juste.

Disons que "Crin Blanc", mon cheval domestique est mon ami. Là, ça se justifie,
effectivement, puisque je le connais et que j'ai tissé des lien amicaux avec lui.

Mais dire que tous les autres chevaux sont mes amis, c'est allez un peu vite en
besogne.  Ce serait comme caractériser un trait physique comme choix amical :
"Nous sommes amis parce que tu es un cheval".

Comme je pourrais dire "Nous sommes amis parce que j'aime bien ton grain de beauté
sur la joue".  À vrai dire, je ne pense pas que ce soit une historie d'"animal noble",
ou d'"animaux amis".  Mais tout simplement un problème de culture et de moeurs.

Les indiens ne mangent pas de boeuf, car c'est un animal sacré, également par
soucis de conservation et de fraicheur (c'est pour ça que la plupart des indiens
sont végétariens).

Ici, en France, ça ne nous choque pas éthiquement parlant (je parle en dehors des
végétariens, puisqu'aujourd'hui on ne dénombre que 5% de végétariens en France).

Si un chinois mangeait du cheval, ça nous choquerait moins que s'il s'agit d'un
français.  C'est tellement bête. Accepter les choix des-uns et des autres c'est
faire preuve d'ouverture d'esprit, tant que chacun n'empiète pas sur le mode
de vie de l'autre.  (par exemple, chasser jusqu'à exténuer une espèce d'animal).

Et je finirai ce mail, par souligner que certains discours ne sont pas très mesurés,
et pas très logiques, comme celui-ci que j'ai pu lire parmi les mails que l'on t'a
envoyés :

"Premièrement, le fait que tu manges des chevaux m'indiffère, même si, comme je
l'ai dit auparavant, j'ai envie de tabasser ces gens".

Pollen
*******************************************************************************
 
Franchir le pas
Premier Précédent (8 / 102) Suivant Dernier

Vous n'aimez pas ce site ?

Tant pis pour vous. Je n'aime pas non plus les sites qui m'expliquent pourquoi tel ou tel animal ne peut être consommé.


Vous voulez nous contacter ?

Vous pouvez me contacter (encouragements, idées, insultes, chèques, ...) à l'adresse suivante : contact@jemangeducheval.com.

Si vous aimez ce site et que vous voulez des produits dérivés, vous pouvez consulter la "boutique".

 
 

(c) 2008-2010 Vous avez une idée ? contact@jemangeducheval.com